Infos

Médiathèque Municipale de Corbas

Ouvrira à 15:30

5 avenue de Corbetta
69960 Corbas

04.72.51.45.55

Matt Dillon

 
Matt Dillon. Source: Wikipedia

Matt Dillon est un acteur américain né le à Nouvelle-Rochelle, dans l'État de New York.

Jeunesse

Né dans une famille d'origine irlandaise parmi six enfants dont Kevin Dillon (également acteur), Matt passe une enfance turbulente et acquiert très tôt une réputation de « dur » qui deviendra une constante de la plupart de ses rôles. Il a à peine quatorze ans lorsqu’il est repéré dans les couloirs de son collège par l’agent de casting Vic Ramos qui deviendra son impresario.

Carrière

En 1979, il interprète son premier rôle dans Violences sur la ville. Après avoir abandonné ses études, il suit des cours de théâtre au cours de Lee Strasberg à l'Actors Studio et continue à assumer des rôles de mauvais garçon, une image qui s'affirme avec Outsiders suivi par Rusty James, de Francis Ford Coppola. Jean Tulard le définit en ces termes : Dillon est « viril et fragile, beau et vulgaire à la fois, il symbolise un type nouveau de jeune premier.»

Dès lors, les propositions affluent et Matt Dillon ne tarde pas à devenir incontournable parmi les jeunes loups d'Hollywood et devient un membre auxiliaire du Brat Pack. Après un détour par le thriller Target 1985, le jeune bad boy d'Hollywood se voit offrir par Gus Van Sant un nouveau rôle de rebelle, celui de Bob, le junkie de Drugstore Cowboy en 1989.

Le cinéaste de Portland fera de nouveau appel au comédien six ans plus tard pour incarner l'époux trop humble d'une Nicole Kidman Prête à tout. Si on le retrouve en musicien grunge dans Singles (1992) de Cameron Crowe, Dillon s'emploie durant les années 1990 à mettre à mal l'image de bellâtre révolté qui menaçait de lui coller à la peau.

Psychopathe dans Un baiser avant de mourir (1991), il campe un enseignant accusé de viol dans Sexcrimes et un malfrat dans Albino alligator, la première réalisation de Kevin Spacey en 1996.

Faisant preuve d'une réjouissante autodérision, Matt Dillon crée bientôt la surprise en tournant dans une série de comédies délirantes : acteur aux dents longues dans In and Out, il incarne pour les frères Farrelly un détective bas du front amoureux de Cameron Diaz dans Mary à tout prix (1998) avant de succomber au charme de la divine mais dangereuse Liv Tyler en 2001.

En 2005, Dillon fait un retour remarqué sur les écrans : flic raciste en quête de rédemption dans Collision, il interprète (18 ans après la composition de Mickey Rourke qui fut un autre enfant terrible des années 1980, dans Barfly de Barbet Schroeder) Hank Chinaski, le double littéraire de Charles Bukowski (Factotum).

Se situant en marge du star-system, il passe en 2002 derrière la caméra avec City of Ghosts, thriller dont l'action se situe au Cambodge.

En 2018, il est choisi pour le rôle principal du film The House That Jack Built de Lars Von Trier.

Filmographie

Cinéma

Années 1970-1980

  • 1979 : Violences sur la ville (Over the Edge) de Jonathan Kaplan : Richard 'Richie' White
  • 1980 : Little Darlings (en) de Ronald F. Maxwell : Randy Adams
  • 1980 : My Bodyguard de Tony Bill : Melvin Moody
  • 1981 : Gunmen's Blues de Eric Red (court-métrage)
  • 1982 : Tex de Tim Hunter : Tex McCormick
  • 1982 : Le Challenger (Liar's Moon) de David Fisher ; Jack Duncan
  • 1983 : Outsiders (The Outsiders) de Francis Ford Coppola : Dallas « Dally » Winston
  • 1983 : Rusty James (Rumble Fish) de Francis Ford Coppola : Rusty James
  • 1984 : Le Kid de la plage (The Flamingo Kid) de Garry Marshall : Jeffrey Willis
  • 1985 : Target d'Arthur Penn : Chris Lloyd / Derek Potter
  • 1985 : Rebel de Michael Jenkins : Rebel
  • 1986 : Native Son de Jerrold Freedman : Jan
  • 1987 : La Gagne (The Big Town) de Ben Bolt : J.C. Cullen
  • 1988 : Kansas de David Stevens : Doyle Kennedy
  • 1989 : Drugstore Cowboy de Gus van Sant : Bob Hugues
  • 1989 : Il était une fois Broadway (Bloodhounds of Broadway) de Howard Brookner : Regret

Années 1990

  • 1991 : Un baiser avant de mourir (A Kiss Before Dying) de James Dearden : Jonathan Corliss
  • 1992 : Singles de Cameron Crowe : Cliff Poncier
  • 1993 : Le Saint de Manhattan (The Saint of Fort Washington) de Tim Hunter : Matthew
  • 1993 : Mr. Wonderful d'Anthony Minghella : Gus
  • 1994 : Golden Gate de John Madden : Agent Kevin David Walker
  • 1995 : Prête à tout (To Die For) de Gus van Sant : Larry Maretto
  • 1995 : Frankie Starlight de Michael Lindsay-Hogg : Teddy Klout
  • 1996 : Beautiful Girls de Ted Demme : Tommy « Birdman » Rowland
  • 1996 : Grace of My Heart d'Allison Anders : Jay Phillips
  • 1996 : Albino Alligator de Kevin Spacey : Dova
  • 1997 : In and Out de Frank Oz : Cameron Drake
  • 1998 : Sexcrimes (Wild Things) de John McNaughton : Sam Lombardo
  • 1998 : Mary à tout prix (There's Something About Mary) de Bobby et Peter Farrelly : Patrick « Pat » Healy

Années 2000

  • 2001 : Divine mais dangereuse (One Night at McCool's) de Harald Zwart : Randy
  • 2002 : Les Voyous de Brooklyn (Deuces Wild) de Scott Kalvert : Fritzy
  • 2002 : City of Ghosts de Matt Dillon : Jimmy
  • 2004 : L'Employé du mois de Mitch Rouse : David Walsh
  • 2004 : Collision (Crash) de Paul Haggis : Ryan
  • 2005 : Loverboy de Kevin Bacon : Mark
  • 2005 : Factotum de Bent Hamer : Hank Chinaski
  • 2005 : La Coccinelle revient (Herbie: Fully Loaded) d'Angela Robinson: Trip Murphy
  • 2006 : Toi et moi... et Dupree (You, me and Dupree) d'Anthony et Joe Russo: Carl Peterson
  • 2008 : Le prix du silence (Nothing But the Truth) de Rod Lurie : Patton Dubois
  • 2009 : Les deux font la père de Walt Becker : Yancy Devlin
  • 2009 : Blindés de Nimrod Antal : Mike Cochrone

Années 2010

  • 2010 : Takers de John Luessenhop : Jakes Welles
  • 2012 : Sunlight Jr. de Laurie Collyer : Richie
  • 2013 : Imogene (Girl Most Likely) de Shari Springer Berman et Robert Pulcini : George
  • 2013 : The Art of the Steal de Jonathan Sobol : Nicky Calhoun
  • 2013 : Bad Country de Chris Brinker : Jesse Weiland
  • 2013 : American Stories de Wayne Kramer : Richard
  • 2017 : Braquage à l'ancienne de Zach Braff : Humer
  • 2018 : Running for Grace de David L. Cunningham : Doc
  • 2018 : The House That Jack Built de Lars von Trier : Jack
  • 2018 : Du miel plein la tête (Head full of honey) de Til Schweiger : Nick
  • 2019 : Proxima de Alice Winocour
  • 2019 : Fonzo de Josh Trank : Johnny

Télévision

  • 1982 : The Great American Fourth of July and Other Disasters de Richard Bartlett
  • 1991 : Women and Men 2: In Love There Are No Rules de Walter Bernstein et Mike Figgis
  • 1999 : Madonna: The Video Collection 93:99 de David Fincher (vidéo) (segment Bad Girl)
  • 2007 : Les Simpson : Louie (voix originale, Le Cow-boy des rues)
  • 2011 : Modern Family : Robbie Sullivan (1 épisode)
  • 2015 : Wayward Pines (série TV) : Ethan Burke

Voix françaises

En France

Notes et références

Liens externes

  • (en) Matt Dillon sur l’Internet Movie Database


  • Portail du cinéma américain
  • Portail de l’État de New York
  • Portail de la télévision
  • Portail de la réalisation audiovisuelle

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Matt Dillon de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

DVD

Afficher "Wayward Pines"Afficher "The House That Jack Built"