Infos

Médiathèque Municipale de Corbas

Fermé. Réouverture Mardi à 15:30

5 avenue de Corbetta
69960 Corbas

04.72.51.45.55

Lucienne Delyle

 
Lucienne Delyle. Source: Wikipedia

Lucienne Delyle (née Lucienne Henriette Delache le dans le 14e arrondissement de Paris et morte le (à 48 ans) à Monaco) est une chanteuse française.

Biographie

Orpheline très jeune, Lucienne Delache commence à travailler comme préparatrice en pharmacie.

Passionnée par la chanson française des années 1930, elle pratique la chanson en amatrice sous le nom de Lucienne Delyle. En 1939, Jacques Canetti remarque son interprétation du Fanion de la Légion lors d’un radio-crochet sur Radio Cité et l’engage aussitôt dans Le music-hall des jeunes, une émission présentant les jeunes talents.

En 1940, elle rencontre le trompettiste de jazz et arrangeur Aimé Barelli (1917-1995), qui deviendra son époux et son meilleur collaborateur. De leur union naît une fille qui tentera une carrière dans la chanson sous le nom de Minouche Barelli (1947-2004),.

En raison de son succès au radio-crochet, Léon Agel et Émile Carrara en 1942 proposent à Lucienne Delyle Mon amant de Saint-Jean, chanson nostalgique « relevant du pur réalisme – une jeune femme rencontrant un souteneur dans un bal ». Elle en fait un des plus grands succès des années d'Occupation, succès qui a passé la barrière du temps jusqu'à aujourd'hui,.

En 1943, elle se produit à Bobino accompagnée par l'orchestre de son amant Aimé Barelli : en quittant la salle ils prennent le métro (faute de taxis), des voyageurs les reconnaissent et leur chantent en chœur la chanson.

Blanchie à la Libération par les comités d'épuration, elle enchaîne les succès : Je suis seule, ce soir, La Chapelle au clair de lune, Tu n'as pas très bon caractère.

Lucienne Delyle sera très populaire pendant les années 1950. En 1953, Bruno Coquatrix fait appel à elle, ainsi qu'à son époux Aimé Barelli, pour la réouverture de l’Olympia, le jeune Gilbert Bécaud assurant la première partie.

Sa carrière décline à la fin des années 1950, en raison d'une leucémie. Lucienne Delyle donne une dernière série de concerts, en compagnie d'Aimé Barelli, sur la scène de Bobino en novembre 1960.

Elle s’éteint en avril 1962 à Monte-Carlo, dans la principauté de Monaco. Elle est inhumée au cimetière de Caucade de Nice (Alpes-Maritimes).

Selon Le Dictionnaire universel des créatrices, elle a abordé à peu près tous les genres et tous les styles, de la chanson réaliste à la valse musette, en passant par la chanson sentimentale, la chanson jazzy, parfois teintée d’influences exotiques. « Sa voix langoureuse, son timbre chaud et sa diction précise ont influencé de manière décisive la chanson française de variété. ».

Distinction

  • Grand Prix du disque 1956 pour Java (paroles d'Eddy Marnay et musique d'Emil Stern)

Discographie partielle

Direction d'orchestre et arrangements (1939 à 1960) : Aimé Barelli, Mario Bua, Marcel Cariven, Raymond Legrand, Paul Mauriat, Jacques Météhen, Armand Migiani.

1939
  • Sur les quais du vieux Paris, paroles de Louis Poterat et musique de Ralph Erwin
  • Elle fréquentait la rue Pigalle, paroles de Raymond Asso et musique de Louis Maitrier (reprise après Édith Piaf)
  • Prière à Zumba, adaptation française par Jacques Larue et musique d'Agustin Lara
  • Dans mon cœur, paroles d'André Hornez et musique de Paul Misraki, mélodie hongroise du film Retour à l'aube
1940
  • L'orgue chantait toujours, paroles de Louis Poterat et musique de Pierre Zeppelli
  • La Java du bonheur du monde, paroles de Raymond Asso et musique de Marguerite Monnot
  • Valse de minuit, adaptation française par Louis Poterat et musique d'Agustin Lara
  • C'est drôle, paroles de Louis Poterat et musique de Lawrence
  • Je crois aux navires, paroles de Jacques Larue et musique de Marguerite Monnot
1941
  • Le Paradis perdu, paroles de Roger Fernay et musique de Hans May, du film Paradis perdu
  • Sixième étage, paroles de Serge Véber et musique de Georges Van Parys
  • Le reste est sans importance, paroles de Jacques Larue et musique d'Alec Siniavine
  • Y'a pas de refrain, paroles de Maurice Vandair et musique de Marguerite Monnot
  • Viens demain, paroles de Jacques Larue et musique de Louiguy
  • Fumée, paroles d'Henry Bataille et musique de Jean Jal
1942
  • Mon amant de Saint-Jean, paroles de Léon Agel et musique d'Émile Carrara
  • Refrain sauvage, paroles de François Llenas/Pierre Hiégel et musique de Francis Lopez
  • Nuages, paroles de Jacques Larue et musique de Django Reinhardt
  • J'ai tout gardé pour toi, paroles et musique de Johnny Hess/Maurice Vandair
  • La Valse blonde, paroles de Camille François et musique de Nadyval
  • Tu m'oublieras, adaptation française par Roger Vaysse et Lucien Lagarde, musique de José Manuel Sentis
  • Un toit qui penche, paroles de Jacques Larue et musique de Lutèce
1943
  • Marie des anges, paroles de Jacques Larue et musique de Francis Lopez
  • Des mensonges, paroles de Louis Sauvat et musique de Peter Kreuder
  • J'ai chanté sur ma peine, paroles de Pierre Hiégel et musique de Jacques Météhen
1944
  • Malgré tes serments, adaptation française par Henri Christiné, musique de Joseph E. Howard
  • Domingo, paroles de Louis Gasté/Georges Bérard et musique de Louis Gasté
  • Gitanella, paroles de Jacques Larue et musique de Quintin Verdu
  • L'Hôtel en face, paroles de Money et musique de Marguerite Monnot
1946
  • Embrasse-moi, chéri, paroles de Jacques Larue et musique d'Aimé Barelli
  • Pour lui, paroles d'Henri Contet et musique d'Aimé Barelli
  • Printemps, paroles d'Henri Contet et musique de Paul Durand
  • Valser dans l'ombre, paroles de Louis Poterat sur une musique traditionnelle irlandaise arrangée par Cédric Dumont
1947
  • Les Quais de la Seine, paroles de Jean Dréjac et musique de Jean Dréjac/André Lodge
  • Un ange comme ça, paroles de Daniel Hortis et musique de Guy Magenta
1948
  • Bolero, paroles d'Henri Contet et musique de Paul Durand
1949
  • C'est un gars, paroles de Pierre Roche et musique de Charles Aznavour
1950
  • Sous les ponts de Paris, paroles de Jean Rodor et musique de Vincent Scotto (également interprétée par Léon Noël)
  • Telle que je suis, paroles de Roger Desbois et musique de Christian Jollet
  • J'ai rêvé de vous, adaptation française par Louis Hennevé de By The Sleepy Lagoon, musique d'Eric Coates
1951
  • Le Monsieur aux lilas, paroles d'Henri Contet et musique d'Aimé Barelli
  • José le caravanier, paroles de Fernand Bonifay et musique de Guy Magenta
1952
  • Charmaine, adaptation française par Louis Lemarchand et Fernand Vimont, musique de Lew Pollack et Erno Rapee
  • C’est mon gigolo, adaptation française par André Mauprey, musique de Leonello Casucci (it)
  • Si toi aussi tu m’abandonnes, adaptation française par Henri Contet et Max François de High Noon (Do not forsake me), musique de Dimitri Tiomkin, du film Le train sifflera trois fois
  • Ça marche, en duo avec Aimé Barelli, paroles d'Henri Contet et musique d'Aimé Barelli
1953
  • Jambalaya, adaptation française par Fernand Bonifay, musique de Hank Williams
  • Quel temps fait-il à Paris ?, paroles d'Henri Contet, musique d'Alain Romans, du film Les Vacances de monsieur Hulot
  • Domino, paroles de Jacques Plante et musique de Louis Ferrari
  • Judas, adaptation française par Fernand Bonifay, musique de Giuseppe Fucilli
  • Prenez mon cœur et mes roses, adaptation française par Fernand Bonifay de Lady of Spain, musique de Tolchard Evans
1954
  • Kaïla
  • Mon petit copain perdu, paroles et musique de Nicole Louvier
  • I love Paris, adaptation française par Jacques Larue, extrait de Can-Can, musique de Cole Porter
  • Mon cœur est un violon, adaptation par Miarka Laparcerie d'un poème de Jean Richepin, musique de Miarka Laparcerie, du film Le Petit Garçon perdu (reprise après Lucienne Boyer)
1955
  • Gelsomina (Pauvre enfant perdue), adaptation française par Robert Chabrier, musique de Nino Rota, du film La strada
  • Un ange comme ça, paroles de Daniel Hortis et musique de Guy Magenta, orchestre d'Aimé Barelli, Disque Pathé PG 924
  • Le Rififi, paroles de Jacques Larue et musique de Philippe-Gérard, du film Du rififi chez les hommes, arrangements de Mario Bua, orchestre d'Aimé Barelli, Disque Pathé PG 924 (reprise après Magali Noël)
  • Enregistrement en japonais de Gelsomina et Luna Rossa
1956
  • Ça t'va bien, paroles de Robert Gall et musique de Florence Véran
  • Java, paroles d'Eddy Marnay et musique d'Emil Stern, arrangements de Mario Bua
  • Toi c’est vrai, paroles de François Llenas et musique de Noël Roux
  • Hop digui-di, adaptation par Fernand Bonifay de Hop Diggity (Dog Ziggity Boom) de Al Hoffman et Dick Manning
  • Mon cœur se balade, paroles et musique de Marc Fontenoy
  • Pour un dollar, paroles de Fernand Bonifay et musique de Guy Magenta, arrangements de Mario Bua
  • Amour, castagnettes et tango, adaptation française par François Llenas de Hernando's Hideaway, musique de Richard Adler et Jerry Ross
  • Mais le trompette…, paroles de Jacques Larue, musique d'Aimé Barelli/Philippe-Gérard
  • La Rose tatouée, adaptation française par Henri Contet, musique d'Harry Warren, du film La Rose tatouée (The Rose Tattoo), arrangements de Mario Bua
  • Sur ma vie, paroles et musique de Charles Aznavour
  • Arrivederci Roma, adaptation française par Fernand Bonifay et Roland Berthier, musique de Renato Rascel, arrangements de Mario Bua
  • Je me sens si bien, paroles de Fernand Bonifay et musique de Guy Magenta, arrangements de Mario Bua, orchestre d'Aimé Barelli, Disque Pathé PG 1014
  • Fleur de mon cœur, paroles de Raymond Bravard et musique de Florence Véran, orchestre d'Aimé Barelli, Disque Pathé PG 1014
1957
  • Mimi la rose, paroles de Robert Chabrier et musique d'Aimé Barelli, arrangements de Mario Bua
  • Tu n’as pas très bon caractère, adaptation française par Fernand Bonifay de Scapricciatiello, musique de Ferdinando Albano, Disque Pathé BG 118
  • Anastasia, adaptation par Pierre Delanoë, musique d'Alfred Newman, du film Anastasia
  • Accarezzame, adaptation française par Eddy Marnay, musique de Pino Calvi, orchestre d'Aimé Barelli, Disque Pathé BG 118
  • Paname, paroles de Robert Chabrier et musique de Jo Moutet
  • Piano, piano, adaptation française par Jacques Larue, musique de Carlo Alberto Morelli/Piero Leonardi
  • Ma p'tite polka, paroles d'Eddy Marnay et musique d'Emil Stern
  • J'ai le béguin, paroles de Robert Chabrier et musique d'Aimé Barelli
1958
  • C’est ça la musique, paroles de Raymond Bravard et musique de Florence Véran (également interprétée par Henri Salvador)
  • Merci Paris, paroles de Robert Chabrier et musique d'Aimé Barelli, arrangements de Mario Bua
  • Merci, adaptation française par Pierre Delanoë et Pierre Havet de L'Edera, musique de Saverio Seracini/Virgilio Ripa (2e prix au Festival de Sanremo 1958)
  • Tu m'vas, paroles de Monique Dozo et musique de Louis Aldebert
  • Come prima (Tu me donnes), adaptation française par Jacques Larue de Come prima, musique d'Alessandro Taccani/Agostino Di Paola (également interprétée par Dalida, Henri Salvador…)
  • Dans le bleu du ciel bleu, adaptation française par Jacques Larue de Nel blù dipinto di blù, musique de Domenico Modugno (1er prix au Festival de Sanremo 1958)
1959
  • On n'a pas tous les jours vingt ans, paroles de Lydie Fontenil et musique de Léon Raiter (reprise après Berthe Sylva)
  • Les Roses blanches, paroles de Charles Pothier et musique de Léon Raiter (reprise après Berthe Sylva)
  • Le Dénicheur, paroles d'Émile Gibert/Léon Agel et musique de Léo Daniderff (reprise après Berthe Sylva, Fréhel, 1912)
  • Le Grand Frisé, paroles d'Henri Lemonnier et musique de Léo Daniderff (reprise après Damia)
  • Vous seul, adaptation française par Henri Lemarchand/André Mauprey, musique de Jimmy MC Hugh
  • Le tango nous invite, paroles de Guy Favereau/Jean Grelbin et musique d'André Verchuren
  • Le Marchand de bonheur, paroles de Jean Broussolle et musique d'André Calvet
1960
  • De ton cœur à mon cœur, paroles de Raymond Bravard et musique de Claude Mansard
  • Les Amants du dimanche, paroles d'Henri Contet et musique de Marguerite Monnot
  • Rue de Siam, paroles de Jacques Larue et musique de Guy Magenta
  • Les Bleuets d'azur, paroles de Jacques Larue et musique de Guy Magenta (reprise après Marcel Amont, Édith Piaf…)
  • Pour lui, paroles d'Henri Contet et musique d'Aimé Barelli (nouvelle version)
  • La Chapelle au clair de lune, adaptation française par Henri Varna/Léo Lelièvre/Marcel Cabridens, musique de Bill Hill
  • Fleur de souris, paroles d'Henri Contet et musique d'André Lutereau
  • Bistrot, paroles d'Henri Segers/Jean Eigel et musique d'Albert Dutrieux
  • Écoute ma rengaine, paroles de Raymond Bravard et musique d'Armand Canfora
  • Ma gigolette, adaptation française par Jean Constantin/Jean Guigo, musique d'Alexander Alstone et James Kennedy
  • Embrasse-moi, paroles de Jacques Larue et musique d'Aimé Barelli
  • J'attendrai, adaptation française par Louis Poterat, musique de Dino Olivieri (reprise après Rina Ketty, Tino Rossi, Jean Sablon…)
  • Mon ange, paroles de Jean Féline et musique de Bruno Coquatrix (reprise après Léo Marjane)
  • Il ne faut pas briser un rêve, paroles et musique de Jean Jal (reprise après Jean Sablon, 1936)
  • Sur les quais du vieux Paris, paroles de Louis Poterat et musique de Ralph Erwin (nouvelle version)

Enregistrements

  • 2009 : Lucienne Delyle, anthologie 1939-1946, 2 CD label Frémeaux & Associés, présentation en ligne
  • 2010 : Lucienne Delyle, le charme incarné, anthologie 1942-1959, 4 CD label Marianne Mélodie, présentation en ligne

Filmographie

  • 1942 : Le Bienfaiteur d'Henri Decoin : la chanteuse
  • 1945 : Vingt-quatre heures de perm' de Maurice Cloche
  • 1945 : L'Accordéon et ses vedettes (Chansons de rue), court métrage de Léo Sevestre : elle-même
  • 1953 : Boum sur Paris de Maurice de Canonge : elle-même
  • 1953 : La Route du bonheur de Maurice Labro et Giorgio Simonelli : elle-même
  • 1959 : Filles de nuit de Maurice Cloche : la chanteuse

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • (it) Gianni Lucini, Luci, lucciole e canzoni sotto il cielo di Parigi - Storie di chanteuses nella Francia del primo Novecento), Novara, Segni e Parole, 2014, 160 p. (ISBN 978-8890849442)

Liens externes

  • Lucienne Delyle sur Hall de la chanson.com
  • Lucienne Delyle sur Du temps des cerises aux feuilles mortes.net
  • Discographie illustrée sur Encyclopedisque.fr
  • (en) Lucienne Delyle sur l’Internet Movie Database
  • Portail de la musique
  • Portail de la France

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Lucienne Delyle de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Chaîne Youtube